DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Crise financière: Pas de panique !

Vous lisez:

Crise financière: Pas de panique !

Taille du texte Aa Aa

Les autorités européennes tentent par tous les moyens de rassurer les consommateurs malgré les récents déboires de plusieurs structures financières du vieux continent.

Ce mardi Paris et Bruxelles sont venus en aide à la banque franco-belge Dexia, et ce deux jours à peine après le sauvetage de la belgo-néerlandaise Fortis.

Nicolas Sarkozy, président en exercice de l’Union, veut réunir les dirigeants européens du G8 pour évoquer la question. Le chef d’Etat français doit en outre s’entretenir ce mercredi avec le chef du gouvernement irlandais alors que Dublin a dû volé à la rescousse de six banques. Malgré tout le président de la Banque centrale européenne (BCE) se montre confiant.

“Je pense évidement à l’ensemble du continent européen de la zone euro, et je dirais que pour eux nous avons les dispositifs nécessaires pour faire face à une crise qui vient d’outre-Atlantique, que nous n’avons pas créé nous-mêmes mais contre laquelle, naturellement, il convient de se prémunir le mieux possible”, explique Jean-Claude Trichet.

L’Italie tente elle aussi de rassurer, ce qui n’a pas empêché Unicredit, la première banque du pays, de s’effondrer en Bourse en raison de rumeurs de marché mettant en cause sa solidité financière.

Même l’Icelande est touchée. Reyjkjavik a dû prendre le contrôle de Glitnir. La troisième banque du pays avait perdu près de 85% de sa valeur.