DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Union européenne veut s'attaquer à la piraterie maritime

Vous lisez:

L'Union européenne veut s'attaquer à la piraterie maritime

Taille du texte Aa Aa

Depuis le début de l’année, quelque 60 bateaux ont été attaqués dans l’Océan indien et le golfe d’Aden par des pirates venus de Somalie. Des cargos le plus souvent. Les ministres de la Défense de l’Union européenne, réunis à Deauville (France), ont débattu de ce fléau qui entrave le commerce international. La plupart se sont mis d’accord sur le principe de l’envoi sur place d’une force commune de sécurisation aéronavale.

“Cette perspective a reçu un très large soutien, a précisé le ministre français de la Défense, Hervé Morin. Déjà neuf Etats-membres ont annoncé qu’ils pourraient y participer : la Belgique, l’Espagne, l’Allemagne, Chypre, les Pays-Bas, la Lituanie, la Suède et bien entendu la France. Le Royaume-Uni aussi, ayant j’allais dire ouvert la porte.”

Mais la position du Royaume-Uni est ambiguë. Ce pays a souhaité une coordination avec les Etats-Unis, déjà très présents dans cette région de la Corne de l’Afrique. Et déclaré que ses propres bateaux étaient actuellement “surutilisés”.

Les ministres se retrouveront le 10 novembre à Bruxelles pour entériner – ou non – un tel projet. Depuis le début de l’année, les pirates auraient reçu jusqu‘à 20 millions d’euros de rançon. Et ils n’ont pas l’intention de s’arrêter, si l’on peut dire, en si bon chemin. Par exemple, ils retiennent en ce moment un cargo ukrainien chargé d’armes, qu’ils relâcheront contre 15 millions.