DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Commission veut améliorer le congé maternité

Vous lisez:

La Commission veut améliorer le congé maternité

Taille du texte Aa Aa

La Commission européenne veut allonger la durée minimum du congé maternité dans l’Union. Une proposition en ce sens a été adoptée mercredi par le collège des commissaires. Elle souhaite le porter à 18 semaines. Il est de 14 semaines actuellement.
L’objectif est de permettre aux femmes de “mieux concilier leurs vies professionnelle, privée et familiale”, a expliqué le commissaire à l’Emploi, aux Affaires sociales et à l’Egalité des chances, Vladimir Spidla.

Une telle mesure contraindrait plusieurs pays à allonger la durée de leur congé maternité. C’est le cas de l’Allemagne (14 semaines), la Belgique (15), la France (16). Ou encore les Pays-Bas (16), le Luxembourg (16). Tandis que d’autres Etats-membres sont déjà bien au-delà, comme le Royaume-Uni (26) et la Bulgarie (45). La législation suédoise est également nettement plus favorable que les normes européennes. Actuelles et à venir. Huit semaines avant l’accouchement. Jusqu‘à 75
semaines après, soit près d’un an et demi. Et ce
congé parental peut être transféré au père.

“Il était temps que la Commission ait une conscience sociale”, a commenté un eurodéputé britannique socialiste, Stephen Hughes. C’est une très mauvaise initiative, juge au contraire l’Union européenne de l’artisanat et des PME (UAPME).
“Cette proposition ne nous convient pas, a expliqué son directeur de la politique économique et fiscale,
Gerhard Huemer. D’abord, parce que cela va coûter de l’argent aux entreprises – particulièrement aux petites entreprises. Ensuite, nous ne pensons pas que cela aidera vraiment les femmes à mieux équilibrer leur travail et leur vie de famille. Pour cela, il serait plus important d’améliorer l’accueil des enfants, la flexiblité du temps de travail et le congé parental pour les femmes.”

Cela dit, la proposition de la Commission devra recevoir l’assentiment des 27 Etats-membres. Sans exception.