DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Duel très encadré entre rivaux à la vice-présidence américaine

Vous lisez:

Duel très encadré entre rivaux à la vice-présidence américaine

Taille du texte Aa Aa

Pas de dérapage, mais une franche opposition de fond… Lors de leur seul débat télévisé, hier soir, les candidats à la vice-présidence américaine ont, semble-t-il, réussi l’un et l’autre la prestation que leurs camps attendaient d’eux.
La républicaine Sarah Palin a misé sur son image d’Américaine ordinaire notamment sur la crise financière: “Un bon indicateur pour savoir si l‘économie américaine est dans une bonne ou une mauvaise passe, a-t-elle souligné, c’est d’aller voir des enfants jouer au foot le samedi et de demander à n’importe quel parent sur le bord du terrain, ce qu’il pense de la situation de l‘économie: je vous garantis que vous allez entendre de la peur dans la voix des parents. “

Le démocrate Joe Biden a lui concentré ses attaques sur le candidat à la présidence républicaine: “Il y a deux lundis de cela, John Mc Cain a dit à 9h du matin que les fondamentaux de l‘économie étaient solides, a-t-il rappelé. Deux semaines plus tôt, il disait que nous avions fait beaucoup de progrès financiers avec la politique de George Bush. Donc ce fameux lundi à 9h l‘économie était solide, mais à 11h le même jour, John Mc Cain a estimé que notre économie était en crise. Cela ne fait pas de John Mc Cain un mauvais bougre, mais il est à côté de la plaque.”

Autre thème majeur: l’intervention militaire des Etats Unis en Irak. Les candidats ont exposé des visions opposées alors même que le fils de Sarah Palin est engagé sur place et que celui de Joe Biden est sur le point de partir.
Joe Biden a rappelé que Barack Obama et lui sommes totalement et complètement d’accord sur un point: “nous devons fixer une date limite pour retirer nos troupes et transférer la responsabilité aux Irakiens”, a-t-il insisté.

Au contraire, pour Sarah Palin, “Votre plan, c’est le drapeau blanc de la reddition en Irak et ce n’est pas ce que nos troupes ont besoin d’entendre en ce moment, c’est certain, et ce n’est pas non plus ce sur quoi notre nation compte.”

Sur l’Afghanistan, Sarah Palin s’est dit pour un renforcement massif des troupes américaines tandis que son adversaire démocrate a rejetté cette stratégie. Joe Biden a une nouvelle fois critiqué le manque de discernement de John Mc Cain: il y a deux ans, le candidat républicain avait parlé de succès en Afghanistan.