DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Conseil de l'Europe veut protéger le public contre les jeux en ligne très violents

Vous lisez:

Le Conseil de l'Europe veut protéger le public contre les jeux en ligne très violents

Taille du texte Aa Aa

Un site finlandais de jeux en ligne vient de retirer de son catalogue un jeu de massacre virtuel dans une école maternelle. Une mesure prise dix jours après le massacre cette fois bien réel commis dans une école du pays. Le tireur avait tué neuf élèves et un enseignant, avant de se suicider. Un fait divers qui a bouleversé l’ensemble de la Finlande. Et
bien au-delà. Ce qui pose une nouvelle fois la question de l’influence des jeux violents sur le comportement de leurs adeptes.

Le Conseil de l’Europe s’est penché sur le sujet et a produit des lignes directrices à destination des professionnels. “Nous recommandons à ceux qui vendent ces jeux violents d‘établir des classes d‘âge, précise le directeur des activité normatives du Conseil, Jan Kleijssen. Par exemple, certains jeux ne devraient pas être accessibles aux enfants de moins de 18, 16 ou 14 ans, comme c’est le cas pour les films. Ils devraient aussi vérifier eux-mêmes que le contenu des jeux n’est pas violent au point d‘être illégal.”

Le Conseil a travaillé avec l’Association européenne des fournisseurs de services Internet et la Fédération européenne des éditeurs de logiciels interactifs. Son secrétaire général, Patrice Chazerand, espère que cela “permettra au public de distinguer les éditeurs sérieux en matière de production pour les mineurs et ceux qui le sont moins. C’est un prix à payer pour être un éditeur responsable. Les jeux sont du contenu et il s’agit de savoir si on veille à l’impact sur les mineurs ou sur les droits de l’homme, ou si on est seulement intéressé à vendre des jeux.”

Sensibiliser les professionnels à l’impact parfois imprévisible de leurs jeux sur un public de plus en plus jeune : l’objectif est noble. Mais il se heurte à un sérieux obstacle : interdit par un éditeur finlandais, le jeu de massacre dans une école maternelle reste disponible à tous sur le web…