DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

En Israël, Kouchner évoque bruyamment le sujet du nucléaire iranien

Vous lisez:

En Israël, Kouchner évoque bruyamment le sujet du nucléaire iranien

Taille du texte Aa Aa

En voyage en Israël, en marge de ses rendez-vous avec les dirigeants du pays, le ministre français des Affaires étrangères Bernard Kouchner s’est fait remarquer par une interview donnée au quotidien Haaretz. “Israël a toujours dit qu’il attaquerait l’Iran
avant que ce pays n’ait la bombe atomique. Tout le monde le sait” : une petite phrase respectant peu la fameuse tradition diplomatique, sur un sujet ultra-sensible…

En public ensuite, Bernard Kouchner a salué le propos tenu il y a quelques jours dans un autre journal par le Premier ministre israélien démissionnaire Ehud Olmert. Celui-ci appelait à un retrait israélien “de presque tous les territoires occupés, si ce n’est de tous. Y compris la partie orientale de Jérusalem.”

“La déclaration du Premier ministre Ehud Olmert est un document exceptionnel, a-t-il lancé. Et je ne doute pas que mon amie Tzipi Livni devienne le Premier ministre qui conduira la paix et la création de l’Etat palestinien. Shana Tova”. Shana Tova, c’est-à-dire “Bonne année” en hébreu, les Juifs venant cette semaine de célébrer le Nouvel an.

En réponse à cet appel, la future chef du gouvernement israélien Tzipi Lvini s’est engagée à poursuivre les négociations de paix avec les Palestiniens, dans le cadre du processus d’Annapolis, entamé en novembre 2007. Les dirigeants palestiniens rencontrés la veille par le ministre français avaient émis le même espoir.