DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

les attaques frontales s'invitent dans la campagne

Vous lisez:

les attaques frontales s'invitent dans la campagne

Taille du texte Aa Aa

Aux Etats-Unis, la campagne présidentielle se durcit à moins d’un mois des élections.
Les attaques personnelles fusent entre les deux candidats : McCain reproche à Obama ses liens avec un membre d’un groupe d’extrême gauche radical. Le camp démocrate réplique en rappelant l’implication de John McCain dans un scandale financier à la fin des années 1980.

Le candidat démocrate, Barack Obama : “Je ne vois pas de sujet plus important à développer que la crise économique. Et l’idée même de vouloir balayer cela et de s’engager dans les habituelles combines politiciennes et la calomnie, caractéristiques de tant de campagnes électorales, je pense que ce n’est pas du tout ce qu’attendent les Américains.”

Le sénateur de l’Illinois réagit à un spot télévisé produit par son adversaire et diffusé au niveau national. Barack Obama y est décrit comme dangereux.

Les républicains passent à l’offensive, John McCain : “Ce que les gens veulent savoir, c’est ce que cet homme a accompli. Quel est son projet pour l’Amérique? En résumé, qui est le vrai Barack Obama?”

En difficulté dans les sondages, John McCain tente de redresser la barre en changeant de registre. Huit points le séparent de Barack Obama. L’ambiance risque d‘être glaciale ce soir à Nashville dans le Tennessee pour le deuxième débat entre les deux candidats.