DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Pas d'entente européenne pour des mesures de sécurité communes.

Vous lisez:

Pas d'entente européenne pour des mesures de sécurité communes.

Taille du texte Aa Aa

Face à la crise, l’unité est invoquée au niveau européen, mais dans les faits, elle tarde à s’appliquer. Nouvelle démonstration des divergences ce lundi soir à Berlin. C‘était à l’occasion d’une rencontre entre la chancelière allemande et le président du Conseil italien. Les deux dirigeants sont bien d’accord pour définir je cite “une approche cohérente”, mais en terme d’actions concrètes, là, il y a désaccord.

Le chef du gouvernement italien estime par exemple que “la meilleure solution, ce serait un parapluie, un fond commun aux 27 pays européens. Mais il est difficile d’y parvenir, on n’a pas encore réussi à s’entendre”. En revanche, ajoute-t-il, “ce qui me semble aujourd’hui acquis, c’est une méthode commune.”

Cette idée d’un parapluie de secours européen, un peu similaire au plan de sauvetage américain, est actuellement rejetée par Angela Merkel. La dirigeante allemande estime que pour le moment, chaque pays doit faire face à ses propres responsabilités.

Pour l’heure, chaque Etat y va donc de son initiative pour garantir l’argent de ses concitoyens. Les gouvernements belges, français, allemands, italiens, grecs, irlandais ont pris des mesures dans ce sens. En Grande-Bretagne, le gouvernement promet aussi d’agir. Alistair Darling, le ministre des finances l’a indiqué hier devant les parlementaires. “Chaque pays doit prendre les mesures adaptées”, a-t-il précisé. Mais il a aussi souhaité une “action concertée, quand cela est possible”. “Agir, dit-il, pour maintenir la stabilité”.

En Espagne, le gouvernement de José Luis Zapatero annonce également qu’il va augmenter son fond de garantie des dépôts bancaires. Une annonce faite à l’issue d’une réunion avec les principaux dirigeants des banques du pays. Le Portugal va faire de même.

En définitive, les actions sont similaires d’un pays à l’autre, mais ces interventions ne se font pas de manière concertée.