DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La fébrilité persiste sur les marchés boursiers

Vous lisez:

La fébrilité persiste sur les marchés boursiers

Taille du texte Aa Aa

Au lendemain d’un lundi noir sur les places financières mondiales, les bourses européennes ont ouvert en hausse ce matin avant de repasser dans le rouge après à peine plus d’une heure d‘échanges. Ce sont les conséquences des inquiétudes persistantes sur la propagation de la crise financière.

A la bourse de Françfort, le Dax affichait une baisse de 1,48 % en milieu de matinée. Les grandes banques allemandes chutaient encore comme la Commerzbank et la Deutsche Bank.

Idem à la bourse de Londres. C’est la dégringolade pour la Royal Bank of Scotland (RBS), la deuxième banque britannique. Son titre perdait 30,05% en milieu de matinée.

En Russie, avant même l’ouverture de la séance, les cotations ont été suspendues sur les deux bourses de Moscou, le RTS et le Micex, pendant trois heures. Le Rts a connu hier une chute historique de 19% de son indice.

Au Japon,l’indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a terminé la séance en baisse de 3,03%.

Les unes des journaux reflètent le cauchemar boursier d’hier. Certains soulignent que les appels au calme et les mesures prises par les gouvernements pour faire face à la crise “n’ont eu aucun effet, d’où la panique sur les places financières”.