DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Russie quitte la Géorgie plus tôt que prévu

Vous lisez:

La Russie quitte la Géorgie plus tôt que prévu

Taille du texte Aa Aa

L’apaisement, sur les rives du lac Léman. C’est à Evian en France que le président russe Medvedev et le président en exercice de l’Union européenne Sarkozy se sont retrouvés avec l’objectif de repartir sur de bonnes bases. La Russie joue les bons élèves, elle a en effet achevé son retrait de Géorgie. Si Medvedev n’a pas épargné les Etats-Unis, il a donné un bon point à l’Europe : “J’espère que la page tragique de l“histoire du Caucase est tournée, et je voudrais souligner encore une fois le rôle constructif de l’Union européenne dans la recherche des voies diplomatiques dans la résolution de cette crise caucasienne”.

“En Europe et ailleurs, a rajouté Nicolas Sarkozy, les interrogations et les craintes sur les objectifs réels de la Russie, notamment vis à vis de ses voisins, et sur les méthodes qu’elle s’estime légitime à mettre en oeuvre pour les atteindre, ont suscité cette crise de confiance. Et bien ce malaise entre l’Europe et la Russie, si il continuait à s’installer, aurait des conséquences graves.”

La bonne volonté russe s’est joué à Karateli, en Géorgie. Karateli, l’un des derniers chekpoint que les soldats russes ont quitté, deux jours avant la fin de l’ultimatum. Ils restent néanmoins en Ossétie du sud et en Abkhazie. Un retrait sous l’oeilattentifs des observateurs.