DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Climat : préserver l'équilibre du plan sans remettre en question les objectifs

Vous lisez:

Climat : préserver l'équilibre du plan sans remettre en question les objectifs

Taille du texte Aa Aa

L’Union européenne forcée de revoir ses plans énergie et climat à la baisse. Avec la crise financière et le ralentissement de l‘économie nombre de dirigeants refusent désormais de fragiliser leurs industries.

L’Union a pour ambition de réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 20% en 2020 par rapport à leur niveau de 1990. Un objectif contraignant pour l’industrie lourde qui à compter de 2013 devra payer pour chaque tonne de CO2 émise. Mardi le parlement a rejetté toute demande d’assouplissement des industriels qui se disent pénalisés face à des pays comme la Chine l’Inde la Russie ou les Etats Unis.

Pour le ministre français Jean Louis Borloo il faut avancer avec prudence : “On peut parler de paradoxe, parce qu‘à la fois la crise (financière) est très présente dans les esprits et en même temps c’est une réponse structurelle à terme à d’autres crises ou à des crises de ce type auxquelles nous nous attaquons.”

Pour apaiser les pays comme la Pologne ou l’Allemagne qui cherchent à constituer une minorité de blocage, la présidence française compte présenter un compromis lors du sommet européen la semaine prochaine. 100% de quotas d‘émissions gratuits mais pour une liste restreinte d’entreprises sélectionnées car il s’agit de préserver l‘équilibre du plan sans pour autant remettre en question les objectifs.