DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Islande négocie un prêt avec Moscou et serre la ceinture

Vous lisez:

L'Islande négocie un prêt avec Moscou et serre la ceinture

Taille du texte Aa Aa

La Russie n’a toujours pas octroyé de crédit à l’Islande dont le système financier est bien mal-en-point.

Des négociations sont prévues. Une délégation islandaise est arrivée hier à Moscou. La semaine dernière, la somme de 4 milliards d’euros avait été évoquée.

Sur l‘île, l’inquiétude monte. La Bourse de Reykjavik dont les échanges étaient interrompus depuis jeudi, a plongé de 76% à l’ouverture aujourd’hui.

Les effets de la crise se font également sentir au quotidien, comme dans les supermarchés où les étiquettes valsent.

Selon les statistiques officielles, les prix ont bondi de 20% dans l’alimentaire en septembre, largement à cause de l’effondrement de la couronne islandaise.

“Le prix de ce beurre de cacahuètes était de 419 couronnes et maintenant il est de 639, démontre un commerçant. Ces biscuits sont passés de 169 à 219 couronnes. Cette huile d’olive coûtait 698 couronnes, le prix passe à 1029”.

En un an, la devise islandaise a perdu plus de 40% de sa valeur par rapport au dollar et à l’euro. L‘économie de l’Islande qui compte 320 000 habitants est largement basé sur son système financier. Le gouvernement a nationalisé les trois principales banques et aurait demandé officiellement des fonds au FMI, le Fonds Monétaire International.