DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Crise financière : Washington va bien recapitaliser les banques américaines

Vous lisez:

Crise financière : Washington va bien recapitaliser les banques américaines

Taille du texte Aa Aa

Le président George W. Bush a annoncé mardi l’intervention de l’Etat fédéral dans le capital des banques américaines, tout en garantissant leurs opérations de refinancement. Ce plan ressemble fortement à celui adopté par les pays de la zone euro qui s‘étaient eux-mêmes inspiré du plan britannique.
“Aujourd’hui j’annonce les nouvelles mesures que l’Amérique est en train de prendre pour mettre en place le plan du G7 et renforcer les banques de notre pays. Premièrement, le gouvernement va utiliser une partie des 700 milliards de dollars du plan de sauvetage du système financier pour injecter du capital dans les banques en achetant des actions de ces banques”.
Peu de temps après le président américain c’est Ben Bernanke, le président de la Réserve fédérale, la banque centrale des Etats Unis qui s’est exprimé sur les mesures adoptées et sur la déterminatioin des autorités politiques et économiques américaines
“Notre stratégie va continuer à évoluer et va se préciser à mesure que nous allons l’adapter aux nouveaux développements et aux inévitables déboires que nous allons vivre. Mais nous n’abandonnerons pas tant que nous n’aurons pas atteint nos objectifs : réparer et réformer notre système financier et ramener la prospérité dans notre économie”.
Les neuf plus grandes banques américaines ont dit oui à une entrée du gouvernement dans leur capital : cette opération va absorber la moitié des 250 milliards de dollars prévus au total. Les dépôts non rémunérés seront garantis tout comme les futurs emprunts des banques.
“Ce qui est arrivé se préparait depuis des années affirme un citoyen de “Mainstreet”, et dire qu’ils vont résoudre ça en 6 mois ou un an, c’est pas possible, ça prendra un peu plus de temps je pense”.
Une fois assainie leur situation, les banques américaines qui ont fait appel à la recapitalisation de l’Etat devront lui racheter les titres qu’il détient.