DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Sénatoriales tchèques : le scrutin de tous les risques

Vous lisez:

Sénatoriales tchèques : le scrutin de tous les risques

Taille du texte Aa Aa

Les élections sénatoriales qui débutent ce vendredi en République tchèque pourraient bien changer la donne au niveau européen.

Depuis le non irlandais au Traité de Lisbonne, Prague refuse de ratifier le texte. Majoritaire au sénat, l’ODS (parti libéral du Premier ministre Mirek Topolanek) remet en jeu neuf sièges lors du scrutin qui s’achèvera samedi soir. S’ils perdent leurs sénateurs, les libéraux n’auront donc plus la majorité nécessaire pour bloquer le traité européen.

Autre enjeu de ce scrutin : le radar du bouclier anti-missile américain que Washington compte implanter en République tchèque. Un projet cher à l’ODS qui risque de ne jamais voir le jour si son principal rival, le Parti social-démocrate, remporte l‘élection.

D’autant plus que ce radar est extrêmement impopulaire. Depuis des mois manifestations et opérations de blocages se succèdent. Un mécontentement que les sociaux-démocrates partagent.