DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Etat néerlandais au secours d'ING

Vous lisez:

L'Etat néerlandais au secours d'ING

Taille du texte Aa Aa

Dix milliards d’euros vont être injectés dans le capital du bancassureur.

Malmenée depuis près de trois semaines, l’action d’ING a perdu vendredi 27,48% à la clôture de la bourse d’Amsterdam.

La recapitalisation accordée par l’Etat à ING n’est pas limitée dans le temps et rapportera à La Haye 8,5% d’intérêt en cas de distribution de dividende, selon le ministère néerlandais des Finances.

“Aujourd’hui notre compagnie est plus forte, notre franchise est renforcée”, explique le directeur général Michel Tilmant, “nos employés se sont engagés à faire prospérer ING, nos clients voient leur confiance bien placée, nos actionnaires obtiennent la meilleure offre étant donnée les circonstances et je pense que pour l’Etat néerlandais c’est un formidable investissement”.

L’Etat nommera deux représentants avec droit de vêto au conseil de surveillance du groupe. Il s’agit de la deuxième intervention du gouvernement néerlandais dans une banque en difficulté. Au début du mois, La Haye a dû reprendre pour 16,8 milliards d’euros les parts néerlandais de Fortis. Le bancassureur belgo-néerlandais ne parvenait plus à faire face à ses obligations.