DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Révolution de palais à la Caisse d'Epargne

Vous lisez:

Révolution de palais à la Caisse d'Epargne

Taille du texte Aa Aa

Les numéros 1 et 2 de la banque française ont été contraints à la démission hier soir. Ce changement sans précédent intervient deux jours seulement après l’annonce d’une perte record de 600 millions d’euros dans des opérations boursières. Trois traders étaient passés outre les consignes de leur supérieurs en pariant sur un rebond du marché lors de la semaine du 6 au 10 octobre. Une semaine marquée par une chute brutale des cours.

Cette affaire révélée en pleine tourmente financière intervient alors que les Etats tentent de rassurer des épargnants très inquièts. Près d’un français sur deux détient un compte bancaire ou un livret A à la Caisse d’Epargne.

La banque française est actuellement en discussion avec le Groupe Banques Populaires afin de constituer le numéro 2 de la banque en France d’ici 2009-2010.