DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La communauté internationale au chevet de la Géorgie

Vous lisez:

La communauté internationale au chevet de la Géorgie

Taille du texte Aa Aa

Les représentants de 67 pays et institutions financières sont réunis à Bruxelles dans le cadre d’une conférence sensée débloquer plus de 2 milliards d’euros d’aide à la reconstruction. Une conférence à laquelle la Russie n’a pas été conviée et qui se veut un “signal fort de soutien et de confiance”. “Rien n’est plus important que la stabilisation et la réhabilitation de l‘économie géorgienne. Ce sont des enjeux qui dépassent même les problèmes politiques…” a dit Bernard Kouchner, le chef de la diplomatie française, à l’ouverture de la conférence.

Les donateurs espèrent pouvoir combler tous les besoins, estimés à 2,38 milliards d’euros sur trois ans par une mission d‘évaluation début octobre. Destinée à des fins “exclusivement civiles”, cette aide doit aider à intégrer les quelque 65.000 personnes déplacées par le conflit. Permettre aussi
à l‘économie géorgienne de revenir début 2010 à son niveau de croissance d’avant le conflit, soit 10,5% en rythme annuel.

Une conférence alors que dans le même temps, la Russie confirme son intention d’achever la mise en place de ses bases militaires en Abkhazie et en Ossetie du sud, d’ici fin 2009.