DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Hu Jia lauréat du Prix Sakharov 2008

Vous lisez:

Hu Jia lauréat du Prix Sakharov 2008

Taille du texte Aa Aa

Une allure frêle mais une volonté de fer, qui lui vaut les honneurs du Parlement européen… Le dissident chinois Hu Jia est le lauréat du Prix Sakharov 2008 pour la liberté de pensée. L’ironie veut qu’il ait appris la nouvelle du fond de sa prison. Arrêté peu après avoir tenu une téléconférence avec des eurodéputés consacrée aux droits de l’Homme en Chine, il a été condamné pour tentative de subversion. Depuis l’hémicycle européen, le président Hans-Gert Pöttering a appelé à améliorer ses conditions de détention :

“Le 3 avril dernier, il a été condamné à trois ans et demi de prison. Dans la solitude de sa cellule, il combat aujourd’hui seul contre sa maladie : il souffre d’une cirrhose du foie mais les autorités refusent qu’il soit soigné.”

Sans surprise, la réaction du ministère chinois des Affaires étrangères a été courroucée, même si cela n’affectera pas le sommet sino-européen de ce vendredi, a-t-on souligné à Pékin.

“Nous exprimons notre fort mécontentement concernant l’attribution de ce prix par le Parlement européen à un criminel emprisonné, et ce malgré nos démarches répétées”, a asséné le porte-parole du ministère.

Défenseur des victimes du sida, de l’environnement, de la liberté de culte et de l’autonomie du Tibet, Hu Jia a eu avec sa compagne, toujours assignée à résidence, une petite fille qui fêtera bientôt son premier anniversaire. La plus jeune prisonnière politique au monde, dénonce Reporters sans frontières.