DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Pornographie infantile sur internet : l'UE renforce son arsenal

Vous lisez:

Pornographie infantile sur internet : l'UE renforce son arsenal

Taille du texte Aa Aa

Une plateforme européenne pour traquer les contenus illicites sur internet ; c’est le projet de la Commission. Dans sa ligne de mire, la pornographie infantile, un phénomène en pleine expansion sur la toile. Cette plateforme, qui s’appuiera sur Europol, permettra un partage des informations nationales dans la recherche des cybercriminels. Réunis à Luxembourg, les ministres européens de l’Intérieur ont approuvé. Les explications de la ministre française, Michèle Alliot-Marie, dont le pays préside l’Union :

“Nous, ce que nous voulons faire, c’est une plateforme européenne, auprès d’Europol, qui permettra de faire le lien immédiatement, et d’avoir à la fois une centralisation de tous les signalements qui seront faits, et en même temps une harmonisation avec d’autres connaissances, d’autres informations que peut détenir Europol sur tel ou tel délinquant.”

A une époque où les réseaux pédophiles n’ont plus de frontières, ce partage des informations devrait faciliter les recherches. Europol disposera de 300.000 euros pour mettre le système en place. Une initiative parmi d’autres pour sécuriser internet. Mercredi, le Parlement européen a voté un plan pour renforcer la protection des enfants en ligne. Il prévoit notamment la mise en place de lignes téléphoniques pour dénoncer les abus.