DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Contraction trimestrielle du PIB britannique

Vous lisez:

Contraction trimestrielle du PIB britannique

Taille du texte Aa Aa

Confirmation vendredi des rumeurs de contraction du Produit intérieur brut au Royaume Uni : autrement dit, la croissance de l‘économie britannique au troisième trimestre a été négative par rapport au trimestre précédent. Pourtant, le gouvernement Brown ne baisse pas les bras loin de là et comme dans d’autres démocraties occidentales, il défend la stratégie adoptée pendant la crise.

“Les prix du brut ont baissé de moitié ces dernières semaines et nous avons pris des mesures efficaces pour résoudre les problèmes du secteur bancaire et la restriction du crédit et nous y arriverons, a déclaré Alistair Darling, le ministre britannique des finances. Je suis déterminé; nous ferons tout ce que nous pouvons pour soutenir l‘économie mais aussi garantir la solidité des finances publiques.

Bon…oui ce sera difficile, ce sera dur, mais nous y arriverons…” Avec un recul du Produit Intérieur brut au troisième trimestre, la croissance britannique est négative pour la première fois depuis 1992. De plus, avec 0,5% de baisse, il s’agit de la contraction la plus importante enregistrée depuis 1990 en rythme trimestriel. La plupart des économistes britanniques soutiennent l’action gouvernementale et sont confiants comme ce stratégiste de BGC Partners.

“On va souffrir pendant trois trimestres entiers de contraction du PIB, mais on savait que ça allait arriver et nous sommes prêts. Les pouvoirs publics vont bien sur intensifier leur action par de nouvelles baisses de taux d’intérêt pour essayer de lutter contre cette situation”.

Pour cet économiste, la récession (qui intervient, techniquement après deux trimestres consécutifs de croissance négative) est donc inévitable.