DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Face aux menaces de crise des économies, le FMI appelé à la rescousse

Vous lisez:

Face aux menaces de crise des économies, le FMI appelé à la rescousse

Taille du texte Aa Aa

A l’instar de la bourse de New-York, les places financières aux quatre coins du monde sont toujours très fébriles. Cela a été le cas durant toute la semaine écoulée. Et ce mouvement “un pas en avant, deux pas en arrière” devrait encore rythmer les prochaines semaines.

De jour en jour, il se confirme que la tempête financière provoque une crise économique. Les entreprises annoncent des résultats bien au-dessous des prévisions. De fait, les investisseurs sont tétanisés, comme l’explique Sam Stovall, analyste financier chez Standard and Poor’s : “(les investisseurs) se gardent bien de prendre des positions sur le long-terme. Ils ne veulent pas s’exposer sur de longues périodes car ils redoutent que les cours continuent leur dégringolade.”

Les messages rassurants des dirigeants politiques ne parviennent pas à apaiser les craintes des opérateurs financiers. Plusieurs états se tournent à présent vers le Fond monétaire international (FMI). Le FMI a ainsi reçu des appels à l’aide de la Hongrie, du Pakistan, de l’Ukraine. Sollicitations également de la part du Mexique, du Brésil ou de la Corée du Sud. Les dirigeants du Fond admettent qu’ils vont sans doute assouplir les conditions à l’octroi de prêts.

Et puis il y a le cas de l’Islande. Cet état insulaire figurait il y a peu, parmi les pays riches relativement au nombre d’habitants. Il est aujourd’hui en crise. Le FMI va lui apporter une aide de plus de deux milliards de dollars.