DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La situation humanitaire s'aggrave en République démocratique du Congo

Vous lisez:

La situation humanitaire s'aggrave en République démocratique du Congo

Taille du texte Aa Aa

Le Haut commissariat de l’ONU pour les réfugiés attend 30 000 nouveaux déplacés dans l’est du pays en raison des combats qui font rage dans le nord Kivu.

Les Nations Unies se préparent par ailleurs à évacuer une cinquantaine d’employés d’ONG menacés dans cette région par la progression des forces rebelles de Laurent Nkunda qui s’opposent à l’armée de la RDC.

A Genève, le porte-parole du HCR confirme les craintes du terrain : “Il y a déjà 800 000 à un million de personnes déplacées dans cette région, c’est donc une importante population qui a besoin d’aide. Les conditions de sécurité sont difficiles pour travailler là bas. Ceux qui ont fui leurs foyers doivent venir jusqu‘à nous car nous ne pouvons pas envoyer d‘équipes en raison des combats et de l’anarchie qui règnent dans ces zones”.

Ce sont en effet des milliers de civils qui fuient en
direction de Goma, la capitale de la province du Nord-Kivu. Une équipe du HCR est à pied d’oeuvre au camp de Kibati, à 10 km au nord de Goma pour accueillir cette population jetée sur les routes par la guerre.

La situation militaire provoque aussi des tensions politiques. Le président de la RDC, Joseph Kabila a nommé hier un nouveau gouvernement qualifié “de combat” et le général espagnol commandant la Monuc, la mission de l’ONU en RDC a démissionné hier.