DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Etat clé de Floride

Vous lisez:

L'Etat clé de Floride

Taille du texte Aa Aa

Avec 27 grands électeurs, la Floride est un Etat clé pour les 2 candidats, au coude à coude.
En début d’année, les républicains étaient largement en tête dans les sondages en Floride, mais la crise financière a bouleversé la donne.
Notamment chez les retraités qui représentent près de 20% de la population. Les plus de 65 ans se sont détournés de McCain après la fonte de leurs fonds de pension pour soutenir Obama, il semble plus rassurant à présent, pour ce fonctionnaire à la retraite de 91 ans.

“Je dépends de la sécurité sociale et de la petite pension du gouvernement, et ce n’est pas assez pour m’en sortir, vous savez…”

Les hispaniques, à majorité cubains, constituent aussi 20% de la population. Traditionnellement ils votent pour les républicain. Ce couple de cubains leur resteront fidèles, ils voteront Mc Cain, c’est ce qu’ils assurent ici à ces militants qui mènent campagne pour le candidat républicain.

Rien de moins sur pour la jeune génération de cubano-américains, pour eux le temps est venu de changer de politique envers Cuba, comme le promet Obama.

“L’embargo, c’est une question importante, à mon avis, ça n’a pas été positif. Il n’a pas eu l’effet voulu” estime cette américaine.

La crise immobilière a aussi bousculé les prévisions. La Floride est l’Etat qui a connu la plus importante augmentation des saisies immobilières au premier semestre. Des électeurs qui avaient voté Bush en 2000 et 2004 se sentent trahis et ne font plus confiance aux républicains.

“Ils ont menti aux gens, dit cet homme en colère… Regardez ce qui s’est passé. Maintenant, je vais être saisi, je suis en train de perdre ma maison. J’ai vécu ici pendant dix ans, il a fallu que je refinance mon crédit. Ils mentent à tout le monde en disant qu’il vont nous aider, mais les bénéfices vont aux banques, au producteurs de pétrole, aux compagnies pétrolières.”

En août, le chômage en Floride a dépassé la moyenne nationale pour atteindre près de 7%, encore une mauvaise nouvelle pour les républicains.