DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les rebelles congolais déclarent un cessez le feu unilatéral au Nord-Kivu

Vous lisez:

Les rebelles congolais déclarent un cessez le feu unilatéral au Nord-Kivu

Taille du texte Aa Aa

Alors que la capitale de la région, Goma n’est plus sous contrôle de l’armée régulière, qui s’est retirée vers des positions plus au sud, les rebelles Tutsis du Général Laurent NKunda ont déclaré qu’ils stoppaient leur avancée, pour “ne pas affoler la population.”

La situation reste pourtant critique dans la région, d’une part pour les 17000 troupes de la Monuc, la Mission de l’ONU sur place, qui reste impuissante face à l’armée rebelle, mais aussi pour les milliers de personnes membres de l’ethnie Hutu, qui risquent d‘être tuées par les rebelles Tutsis. Car il s’agit bien une fois encore d’une guerre ethnique comme celle qui se déroula au Rwanda voisin en 1994. À l‘époque ce sont les Hutus qui avaient massacrés des centaines de milliers de Tutsis.

Les habitants de Goma ont donc commencé à fuir
poussés par les déplacés venant du nord qui se sont déversés dans les rues de la ville déjà bondées. Des familles entières, hommes femmes, enfants et personnes agées attendent une aide qui ne vient toujours pas.

Une réunion d’urgence se tiendra dans la journée à l’ONU pour examiner la situation, mais son Secrétaire général, Ban Ki-Moon parle d’ores et déjà de catastrophe humanitaire.