DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Volkswagen über alles

Vous lisez:

Volkswagen über alles

Taille du texte Aa Aa

Le constructeur automobile allemand Volkswagen a été l’espace de quelques heures la première capitalisation boursière mondiale devant les géants pétroliers Exxon et Petrochina. Le premier constructeur européen ne doit cette première place ni à ses performances, ni à ses produits mais à la spéculation boursière.
Persuadés que la prise de contrôle de Volkswagen par Porsche entrainerait une baisse de l’action, ces spéculateurs avaient pris des positions de ventes à découvert en vendant des titres sans les posséder avec l’espoir de les racheter moins cher. Quand le titre a monté, la panique a fait qu’ils ont voulu acheter les titres qu’ils ne possédaient pas pour solder leurs positions : ces titres représentaient 13% du capital alors que seulement 6% étaient disponibles au public. En deux jours l’action Volkswagen a gagné plus de 220% : une action valait jusqu‘à 1005 euros mardi. Mercredi elle était en baisse de 45% car Porsche va vendre une petite partie des options qu’il détient.
Porsche s’est par ailleurs défendu d’avoir voulu manipuler le cours de sa filiale en annonçant sa prise de participation dans Volkswagen à hauteur de 74%, ajoutant que cette prise de contrôle se faisait “tranquillement”.