DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un nouveau drame humanitaire redouté en République démocratique du Congo

Vous lisez:

Un nouveau drame humanitaire redouté en République démocratique du Congo

Taille du texte Aa Aa

Le cessez-le-feu décidé par les rebelles tient toujours en République démocratique du Congo, mais la communauté internationale redoute un nouveau drame humanitaire dans cette région.
Les Casques bleus de l’ONU affirment que la sécurité est assurée pour les habitants de Goma encore présents dans la ville. Mais le chef rebelle tutsi, dont les troupes sont désormais aux portes de la capitale régionale du Nord-Kivu, promet que les militaires des Nations unies ne l’empêcheront pas de prendre la ville.

Les soldats de l’armée régulière congolaise, eux, ont fui Goma devant l’avancée rapide de la rébellion. Et la population a suivi. Les députés, réalistes, ont estimé ce jeudi que le pays ne disposait pas d’une armée assez forte. Ils ont voté à l’unanimité pour l’ouverture d’un dialogue direct entre le gouvernement et le chef des rebelles. En attendant, Goma reste une ville morte. Plus au sud, un drame se profile : des dizaines de milliers de civils sont sur les routes, et les camps de réfugiés sont déjà saturés.