DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

A quatre jours du scrutin, Obama encaisse une avalanche de coups bas


Etats-Unis

A quatre jours du scrutin, Obama encaisse une avalanche de coups bas

Tous les coups sont permis pour dissuader les électeurs de voter. Comme cette circulaire par exemple qui affirme très sérieusement que les Républicains doivent voter le 4 novembre, et les Démocrates le 5.

“Ne croyez pas une seconde que cette élection est terminée, a prévenu Barak Obama. Ca va devenir plus sale, dans les quatre jours à venir. Ils vont balancer n’importe quoi sur nous, comme ils l’ont déjà fait.”

Ces pratiques mensongères visent le plus souvent les minorités, qui soutiennent le candidat démocrate. Ashley Todd, 20 ans, reconnait avoir menti. La jeune supportrice républicaine avait affirmé qu’un agresseur lui avait gravé sur la joue un B, pour Barak, parce que sa voiture arborait un autocollant de McCain. Elle a admis par la suite s‘être mutilée elle même.

Tout y passe… Des accusations de fraude aux films anti-musulmans, les mauvaises langues se plaisent à associer Obama à Al Qaida. Et à classer numéro 1 des accusations les plus délirantes de la campagne, celle qui affirme qu’Obama a financé le permis de conduire d’un des terroristes du 11 septembre.

Plus d'infos:

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Vacances tragiques en Egypte