DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Contraction du PIB espagnol et augmentation du chômage

Vous lisez:

Contraction du PIB espagnol et augmentation du chômage

Taille du texte Aa Aa

L‘économie espagnole frappée par la crise, il fallait s’y attendre : la crise financière et l‘éclatement de la bulle immobilière ont entraîné une contraction de la croissance au troisième trimestre de 0,2% par rapport au deuxième trimestre. C’est la première croissance trimestrielle négative de l‘économie espagnole depuis 1995.

“On vit une situation difficile a affirmé Teresa Fernandez de la Vega, la porte-parole et N°2 du gouvernement espagnol, on vit une conjoncture économique connue de tous, venue de la crise internationale qui affecte tous les pays et aussi le nôtre”.

La baisse de la croissance au troisième trimestre s’accompagne également d’une hausse du chômage en Espagne qui est passé à 11,9% de la population active au mois de septembre contre 11,5% au mois d’aout.

C’est le plus mauvais chiffre du chômage dans l’Union des 27, on trouve ensuite la Slovaquie avec 10% et à l’autre bout du classement les Pays-Bas : 2,5% de chômeurs et le Danemark : 2,9%. La moyenne est de 7% dans l’Union européenne : en France ce taux est passé de 8% en aout à 7.9% en septembre.

En Espagne, tous les observateurs s’interrogeaient sur le moment où l‘économie allait finalement passer dans le rouge : en effet la croissance du PIB espagnol est en déclin continu depuis le début de l’année, notamment à cause de l‘éclatement de la bulle immobilière. La Banque d’Espagne précise que les indicateurs du troisième trimestre montrent une intensification du ralentissement de l’activité dans un environnement de profonde détèrioration des marchés internationaux.