DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les Américains de Bruxelles

Vous lisez:

Les Américains de Bruxelles

Taille du texte Aa Aa

Un bar au coeur de Bruxelles, le QG des expatriés américains soutenant le candidat démocrate. Notre correspondant à Bruxelles est allé interroger ces citoyens américains qui observent de loin la campagne et votent par correspondance, sur un continent tout acquis à la cause Obama. Croient-ils en la victoire de leur candidat?

“Peut être y a-t-il des gens qui disent qu’ils voteront pour Obama et qui ne le feront pas, mais qui ont peur de le dire, mais il y a aussi beaucoup d‘électeurs en face qui, parce qu’ils sont républicains, ont peur de dire qu’ils voteront pour Obama, mais qui le feront…” dit cet américain.

“Je crois, poursuit cette femme, que monsieur Obama a vraiment lancé le débat, les démocrates à l‘étranger ont fait un boulot fantastique en rappelant aux Belges que c’est de ça qu’il s’agit : de débat. Et rien du genre : soit vous êtes avec nous, soit vous êtes contre nous, ou ce genre de vision très manichéenne de ce que doit être la politique…”

Difficile de trouver des républicains à Bruxelles. Mike Kulbickas, président des républicains de l‘étranger pour la Belgique, a conscience de faire partie d’une minorité mais estime avoir d’autant plus un rôle à jouer:

“J’ai quitté le parti démocrate, en fait je trouvais que je ne pouvais plus rester à cause du manque de sérieux en matière de politique étrangère, et en fin de compte, c’est intéressant de se trouver dans la minorité. C’est un défi. Vous devez abandonner l’idée d‘être populaire dans les cocktails et de faire la critique de bush à tout moment. Je suis un grand défenseur du président Bush, malgré son impopularité, son manque de sens de la communication, je crois qu’il a pris de bonnes décisions. C’est un défi, mais je suis fier aussi parce que je me bats pour mon pays, je défends un côté du débat qui n’apparait pas toujours très bien dans la presse européenne.

Enfin, détour par une galerie d’art ou exposent plusieurs artistes américains. La plupart sont pro-Obama, mais certains sont plus nuancés que l’opinion générale dans laquelle ils baignent : “Cela montre que les européens croient vraiment qu’Obama représentera un grand changement pour les States… Vrai ou faux, je ne sais pas. Moi je trouve que chaque candidat apportera un changement…” dit cette artiste.

On estime entre 4 et 7 millions le nombre d’américains vivant à l‘étranger, jamais aucun recensement officiel n’a été fait, le premier devrait avoir lieu en 2010.