DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un système électoral antique et complexe

Vous lisez:

Un système électoral antique et complexe

Taille du texte Aa Aa

Le système électoral américain, étonnement, est un suffrage universel de type indirect. Les électeurs américains ne choisissent donc pas directement leur président, mais élisent des grands électeurs qui représentent un candidat à la Maison Blanche.

C’est ce collège, relique constitutionnelle du début du XIXe siècle, qui élira le président et le vice-président.

538 grands électeurs sont au final désignés, il en faut 270, la majorité absolue, pour être élu à la Maison Blanche.

Le nombre de grands électeurs que chaque état élit est fonction de leur population : de trois, pour les états les moins peuplés, comme le Dakota du Nord, à 55 pour la Californie.

Spécificité fondamentale de ce système, le candidat en tête dans un état remporte tout le grands électeurs de cet état, et non pas un nombre proportionnel à son score. D’où l’importance des swing states, ces états qui élisent beaucoup de grands électeurs et qui hésitent entre républicains et démocrates.

Un système complexe mais auquel les Américains tiennent beaucoup… Des centaines de tentatives de modification ou de suppression du collège électoral ont échoué lors des deux derniers siècles.