DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Une mobilisation exceptionnelle

Vous lisez:

Une mobilisation exceptionnelle

Taille du texte Aa Aa

C’est le jour le plus long aux Etats-Unis, aussi long que les files d’attente devant les bureaux de vote. A élection historique, mobilisation exceptionnelle. Depuis Kennedy jamais une présidentielle n’avait autant déplacé les foules. Car l’enjeu est bien sûr majeur, cette élection pourrait amener à la Maison Blanche le premier président noir ou la première femme vice-présidente.

Même si les sondages annoncent Obama vainqueur, la prudence est de mise dans le camp démocrate. Pas question en effet de renouveler le fiasco de 2000 quand Al Gore avaient été déclaré vainqueur avant la fin du vote en Californie.

L’issue de cette élection dépend d’une dizaine d’Etats indécis, les “swing states” où les derniers sondages sont plutôt favorables à Barack Obama. Le sénateur de l’Illinois obtiendrait les voix de 291 grands électeurs, 270 lui suffisent pour remporter le scrutin.

A Times Square, à New York, l’engouement pour cette élection est telle que les militants des deux camps donnent de la voix dans un joyeux brouhaha.

Comme le veut la tradition aux Etats-Unis, le coup d’envoi de ce scrutin a été donné à minuit à Dixville Notch, bourgade de 68 habitants située près de la frontière canadienne.

Et le résultat n’a pas fait mentir les sondages au niveau national: Barack Obama l’a emporté avec 15 voix contre 6 à John McCain, une surprise ici où on vote républicain depuis 1968.