DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

"The new american dream"

Vous lisez:

"The new american dream"

Taille du texte Aa Aa

…C’est peut-être ça le nouveau rêve américain… Barack Obama élu à la présidence des Etats-Unis.

Une nuit historique qui a vu le candidat démocrate remporter le plus de grands électeurs, mais aussi le plus de votes populaires, et ce avec un taux de participation exceptionnel, autour de 65%.

Barack Obama, hier soir à Chicago, devant ses supporters : “Voici la réponse des jeunes et des vieux, des riches et des pauvres, des démocrates et des républicains, des Noirs, des Blancs, des Hispaniques, des Asiatiques, des indiens d’Amérique, des homos, des hétéros, des handicapés, des non-handicapés. Des Américains qui ont envoyé au monde ce message : Nous n’avons jamais été une simple addition d’individus ou une addition d‘états rouges ou bleus. Nous sommes et nous serons toujours les Etats-Unis d’Amérique.

“Oui, nous pouvons”, le fameux slogan de campagne de Barack Obama, a été repris en coeur par ses partisans réunis par centaines de milliers hier soir à Chicago…

Barack Obama aurait remporté 349 grands électeurs contre 163 pour son rival républicain John McCain, il a aussi remporté 52% des votes populaires au niveau fédéral, ce qui est une première depuis trente ans.

Dans cet échantillon parfait du melting pot américain qu’est la ville de New-York, ils sont des milliers à avoir suivi la nuit électorale sur les écrans géants de Times Square.

Cette femme, très émue, se souvient des temps très durs pour les Noirs aux Etats-Unis, il n’y a pas si longtemps, il y a quelques dizaines d’années :

“Je suis sans voix. J’ai attendu des années pour voir cela. Quand jétais une petite fille, je devais aller à l’arrière du bus pour retourner dans le sud. Je ne dois plus aller à l’arrière du bus et en plus je ressens ce que sont maintenant les Etats-Unis et comment cela va devenir un grand pouvoir simplement parce que tout le monde a poussé pour cela. Je suis donc sans voix”.

“Je voulais prendre part à tout ça, car enfin, c’est incroyable, raconte un jeune homme. C’est une nuit historique vous savez, je ne sais pas, nous n’avions jamais vu cela avant et c’est vraiment dingue”.

A Washington aussi, on pouvait ressentir l‘émotion d’avoir participé à un évènement historique… Particulièrement devant la Maison Blanche, bientôt débarrassée de son impopulaire locataire, bientôt habitée par le président d’une nouvelle Amérique.