DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Russie : premier discours à la Nation du président Medvedev

Vous lisez:

Russie : premier discours à la Nation du président Medvedev

Taille du texte Aa Aa

Dimitri Medvedev a prononcé son premier discours à la Nation depuis sa prise de fonction en mai. Un discours attendu sur la scène internationale, les sujets délicats ne manquent pas, à commencer par les conséquences de la crise dans le Caucase cet été. Le président russe, offensif d’emblée sur les répercussions de la guerre éclair en Géorgie:

“L’attaque de l’armée géorgienne contre soldats de la paix russes s’est transformée en tragédie pour plusieurs milliers de personnes. Avec cette provocation, la tension est montée dans toute la région. Ce conflit, l’Otan l’a utilisé comme
argument pour amener ses forces dans la Mer noire. Et pour imposer en Europe le système anti-missiles américain. Et bien sûr, la Russie répondra à cette situation.”

La réponse, Dimitri Medvedev en a donné peu de temps après la teneur : Moscou compte déployer des missiles Iskander dans l’enclave russe de Kaliningrad, qui jouxte l’UE.

Offensif aussi sur le terrain économique. Voulant rassurer sur ses terres quant à l’impact de la crise, le président Medvedev a renvoyé les Etats-Unis à leurs responsabilités: “La crise financière a commencé aussi comme une crise locale, sur les marchés américains a dit le président russe. Mais, parce que ces marchés sont liés au reste du monde développé, l‘économie américaine, la plus forte du monde, a entrainé dans la crise les marchés financiers de toute la planète. Et cette crise est alors devenue une crise globale.”

Une heure de discours devant les membres du Parlement et de nombreuses personnalités politiques et institutionnelles. Une heure pour parler aussi des questions socio-économiques, des valeurs fondatrices de la Russie… et juste à la fin, du nouveau président américain Obama, qui espère-t-il saura “développer de bonnes relations”.