DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

John McCain reconnaît la victoire "historique" d'Obama et son propre échec

Vous lisez:

John McCain reconnaît la victoire "historique" d'Obama et son propre échec

Taille du texte Aa Aa

L‘échec pour John McCain, attendu malgré tous les efforts, et reconnu avec élégance… C’est un homme droit et voué à son pays qui a admis sa défaite cette nuit, et félicité le nouveau président démocrate.

Déçu, c’est vrai, le sénateur de l’Arizona a dit toute son admiration pour Barack Obama, et choisi d’endosser seul le poids de l‘échec : “C’est une élection historique. Nous nous sommes battus aussi fort que possible, en vain. Cet échec, c’est le mien, pas le vôtre”.

Sévère envers lui même, bien trop aux yeux de ses partisans. Si le sénateur de l’Arizona n’a pas à rougir de sa campagne, le choix surprise de Sarah Palin comme colistière n’a sans doute pas eu l’effet escompté : énergique, populaire au début, son manque d’expérience et ses positions controversées ont sans doute fait fuir les républicains indécis.

Mais surtout, le vent de fraîcheur qu’elle devait apporter n’a pas permis de contrer le piètre bilan Bush : “En fait cette élection, explique cet analyste, c’est surtout le désaveu de Bush. En général, les élections américaines consacrent ou désavouent les résultats du parti qui tient la Maison blanche, et les américains ont dit haut et fort qu’ils n’aimaient pas comment le pays avait été dirigé ces dernières années.”

Pour tous les analystes, John Mccain a surtout pâti du mécontentement des américains
envers le président sortant, renforcé par le ras-le- bol de la crise financière… Malgré les différences, il n’a pas réussi à s’en distancer pendant la campagne.