DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Drogues : l'Observatoire européen s'inquiète de l'abondance de l'héroïne

Vous lisez:

Drogues : l'Observatoire européen s'inquiète de l'abondance de l'héroïne

Taille du texte Aa Aa

La consommation d’opiacés en général et d’héroïne en particulier inquiète l’Observatoire européen des drogues et toxicomanies. Dans son rapport annuel, l’organisme révèle l’abondance de ces substances sur le marché européen. La production mondiale d’opium, gonflée par celle de l’Afghanistan, a augmenté de 34% l’an dernier, et les saisies d’héroïne sont elles aussi montées en flèche, alors même que le prix au gramme de cette drogue a chuté un peu plus encore. Conséquence, explique le directeur de l’OEDT, l’apparition continue de nouveaux usagers :

“Au cours des dernières années, nous avons constaté de lents progrès. Mais désormais, tout indique qu’il y a une stagnation. Les données dont nous disposons nous amènent à penser que la situation ne s’améliore plus, et sur certains aspects, elle pourrait même être en train de se détériorer. Je pense qu’en ce qui concerne cette drogue en particulier, nous devons être vigilants et prêts à agir.”

La drogue la plus consommée en Europe reste le cannabis. 22% des Européens disent en avoir consommé au cours de leur vie. Elle est suivie par la cocaïne, avec une tendance toujours à la hausse. Autre source d’inquiétude, les polytoxicomanies et les mélanges drogue-alcool, qui peuvent être extrêmement dangereux.