DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Obama : l'heure de l'action approche

Vous lisez:

Obama : l'heure de l'action approche

Taille du texte Aa Aa

Les commentaires élogieux se sont multipliés mercredi pour saluer l‘élection de Barack Obama à la présidence des Etats-Unis. Jusqu‘à la secrétaire d’Etat de l’administration Bush, Condoleezza Rice, qui s’est dite “particulièrement fière, en tant qu’Afro-Américaine”. Le futur président devra toutefois maintenant se montrer à la hauteur de l‘énorme attente qu’il a suscitée.

Dans son discours de Chicago, mardi soir, il a prévenu que le chemin à parcourir serait long. “Il est possible que nous n’y parvenions pas en un an ou même en un mandat”, a-t-il lancé. “Mais je suis plein d’espoir, a-t-il poursuivi. Je n’y ai jamais cru
autant qu’aujourd’hui.”

Extrêmement discret pendant toute la campagne électorale, le président Bush s’est finalement exprimé publiquement. Il a invité son successeur à le rencontrer “le plus vite possible”. Il l’a aussi assuré de la “coopération complète” de son administration. Un obstacle de moins pour Obama, en ces temps difficiles.

“Les Américains attendent d’Obama qu’il se penche sur leurs problèmes quotidiens et qu’il prenne des mesures, explique l’analyste politique Allan J. Lichtman. L‘économie est leur sujet numéro un. Et la tâche s’annonce difficile pour Obama. Car un président des Etats-Unis n’a pas de pouvoir de contrôle sur l‘économie, il ne peut donc pas facilement réparer les dégâts qu’elle a subis.”

Pour préparer les nombreux défis qui l’attendent, Obama commence à constituer son équipe. Des noms circulent. Un parlementaire de 49 ans, ancien conseiller de Bill Clinton, devrait diriger son administration.