DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le train de la colère

Vous lisez:

Le train de la colère

Taille du texte Aa Aa

Ce ne sont pas des feux de joie, mais bien des brasiers de colère qui jalonnent le parcours du train de déchets nucléaires en Allemagne. Face à face, les CRS, et les militants antinucléaire, les affrontements hier ont fait plusieurs blessés.
Pas moins de 16 000 policiers sont déployés dans le pays.

Les écologistes tentent par tous les moyens de bloquer l’accès au centre de stockage de Gorleben, la destination finale du convoi. Le train et ses 11 conteneurs de déchets radioactifs continue pourtant d’avancer, même si les militants s’en sont pris parfois aux équipements et aux voies des chemins de fer. Après leur traitement à la Hague, les 17 tonnes de déchets ont quitté vendredi Valognes en France, pour rejoindre Gorleben, ce lundi.

Gorleben, épicentre de la mobilisation. Samedi après-midi une manifestation pacifique y a rassemblé plus de 14 000 personnes…
Un record d’affluence.