DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La crise du secteur automobile : Nissan supprime à son tour des emplois en Europe et aux Etats Unis


économie

La crise du secteur automobile : Nissan supprime à son tour des emplois en Europe et aux Etats Unis

Après les constructeurs automobiles américains et européens, les japonais à leur tour subissent les effets du ralentissement économique mondial. A Barcelone en Espagne, de violentes manifestations se sont produites devant le siège de Nissan le constructeur japonais filiale de Renault qui vient d’annoncer 1700 suppressions d’emplois dans son usine catalane dont la grande majorité avant la fin de l’année. Nissan a également annoncé la suppression de 800 postes permanents aux Etats Unis et celle de 1.000 emplois temporaires au Japon. Le constructeur envisage de réduire sa production mondiale de 200.000 véhicules dans les trois pays touchés par ce plan social. Si les prévisions de bénéfices de Nissan s’avèrent fondées le recul de celui-ci serait de 67% sur un an.

Retour en Europe : le groupe Volvo va supprimer 1.000 emplois en Suède et en Amérique du nord. La mesure va toucher 900 salariés en Suède et 100 en Amérique du nord au sein de l’unité Volvo Powertrain, filiale de Volvo Trucks qui fabrique notamment des moteurs et des boites de vitesse de camions. Volvo Trucks explique qu’un grand nombre de consultants et d’autres salariés, intérimaires, vont également perdre leur emploi. Le groupe Volvo a déjà annoncé le licenciements de 1.400 salariés dans des usines en Belgique et en Suède et 1.350 autres dans son unité de construction.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

économie

Pékin veut relancer l'économie chinoise qui ralentit