DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Municipales en Israël : Jérusalem de nouveau laïque

Vous lisez:

Municipales en Israël : Jérusalem de nouveau laïque

Taille du texte Aa Aa

Après cinq ans aux mains des ultra-orthodoxes, la mairie de la ville sainte a été remportée à 52% des suffrages par l’homme d’affaires Nir Barkat. A 49 ans, cet ancien parachutiste diplômé en informatique et en gestion, a fait campagne sur l’unité de Jérusalem.

Il a fermement exclu toute concession aux Palestiniens sur Jérusalem-est, annexée par Israël en 67. Il avait d’ailleurs démissionné du parti centriste Kadima pour protester contre l’idée d’un partage de la ville avec les Palestiniens.

Cette prise de position tranchée lui a valu la sympathie d’une partie de l‘électorat juif ultra-orthodoxe, qui représente 27% de la population de Jérusalem.

Son principal rival, le rabbin Meïr Porush, 52 ans, a lui réalisé un score de 43 %. Député à la Knesset depuis 96 pour un petit parti religieux, il se présentait comme l’héritier du maire sortant.

En dépit d’une participation de 42% seulement, du fait du boycott du scrutin par les Palestiniens, l‘événement était amplement commenté dans les cafés de Jérusalem.

“ C’est une révolution ! C’est un très très grand jour pour nous !” s’exclamait un cliente. Et son voisin d’ajouter : “ il arrive certainement avec beaucoup d‘énergie pour changer les choses dans cette ville. Si il obtient la coopération de tous, il réussira. Mais ça va être très très dur.”

Nir Narkat tente en tous cas déjà de faire passer le message : il se veut le maire de tous les citoyens de Jérusalem.