DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Rome défend la candidature de la Turquie à l'Union européenne

Vous lisez:

Rome défend la candidature de la Turquie à l'Union européenne

Taille du texte Aa Aa

En visite à Izmir, dans l’ouest de la Turquie, le chef du gouvernement italien, Silvio Berlusconi, a été reçu par son homologue turc. L’occasion pour le Cavaliere d’inciter Bruxelles à accélérer le processus d’adhésion d’Ankara, et ce malgré les différends qui opposent la Turquie à la République de Chypre qui est, elle, membre de l’Union.

“Quant à l’opposition de certains Etats membres – dont d’importants pays – je suis sûr que nous serons capables de les convaincre de l’importance stratégique de la Turquie – y compris d’un point de vue européen – étant donné qu’il s’agit d’un pays frontalier avec le Moyen Orient”, explique Silvio Berlusconi.

Ankara a débuté en 2005 ses négociations d’adhésion à l’Union européenne mais seuls 8 des 35 chapitres qui jalonnent ces discussions sont pour l’heure ouverts. Bruxelles a notamment reproché la semaine dernière à la Turquie de n’avoir entrepris que peu de réformes politiques pour se rapprocher des institutions européennes.