DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

RDCongo : les réfugiés de plus en plus menacés

Vous lisez:

RDCongo : les réfugiés de plus en plus menacés

Taille du texte Aa Aa

Le Haut commissariat de l’ONU aux réfugiés veut évacuer les deux camps de Kibati, trop exposés aux combats dans l’est de la République démocratique du Congo.

Le HCR se donne quelques jours pour escorter les 60 000 personnes qui y vivent vers un camp plus sûr, à une quinzaine de kilomètres de la ligne de front. Une distance que la plupart de ces gens devront franchir à pieds.

Les rebelles du général déchu Laurent NKunda seraient aux portes de la ville stratégique de Kanyabayonga. Des hommes armés s’y seraient adonnés à des pillages et des viols ces dernières nuits.

A Goma, la capitale du Nord-Kivu, des femmes ont organisé une manifestation aujourd’hui pour dénoncer ces exactions. “ Nous les femmes, nous nous faisons violer par des membres de la police et de l’armée, a déclaré l’une d’elles. C’est pour ça que nous nous révoltons. Il faut que cela cesse ! Nous sommes prêtes à nous battre pour celà.”

La colère de ces femmes est grande vis à vis des forces de l’ONU, qui soutiennent l’armée régulière, dont certains membres se sont rendus coupables de violences envers la population.