DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les grilles de Gaza désespérément fermées

Vous lisez:

Les grilles de Gaza désespérément fermées

Taille du texte Aa Aa

Les grilles des points de passage entre Israël et la bande de Gaza sont closes et la distribution d’aide alimentaire et de carburant a cessé.

Les camions d’approvisionnement restent bloqués côté israélien et de l’autre côté, les dépôts de l’agence de l’ONU qui aide les palestiniens sont vides.

“Nous allons mourir de faim, se lamente une femme. Notre situation est dramatique à Gaza. On a même pas une tomate, ni moi ni les autres, ni personne ici”.

Une situation dénoncée en tous cas par la commission européenne et la présidence française de l’Union, qui appellent Israël à rouvrir les check-points.

Les coupures d’approvisionnement en carburant ont par ailleurs perturbé le fonctionnement de l’usine électrique de Gaza, privant de courant une partie du territoire.

Mais pour les Israëliens, il s’agit simplement de répondre aux nouveaux tirs de roquettes qui ont frappé le nord de l‘état hébreu jeudi et ce vendredi.

Cinq engins explosifs sont ainsi tombés non loin des villes de Sdérot et Ashkelon, ne faisant qu’un blessé léger mais selon Tsahal, ces tirs sont de nature à menacer la trêve signée avec le Hamas le 19 juin dernier.