DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un trio se forme pour barrer la route à Ségolène Royal

Vous lisez:

Un trio se forme pour barrer la route à Ségolène Royal

Taille du texte Aa Aa

Les grandes manoeuvres sont loin d‘être terminées au deuxième jour du Congrès du parti socialiste français. Elles se font au détriment de l’ex-candidate à la présidentielle Ségolène Royal. L’un de ses concurrents pour prendre la tête du parti, Bertrand Delanoë, appelle les autres candidats Martine Aubry et Benoît Hamon à former un rassemblement majoritaire : “Que ceux qui ont l’essentiel en commun, qui n’ont que des nuances, pas des différences, des nuances d’appréciation, aient le courage aujourd’hui de se rassembler pour offrir une perspective au Parti Socialiste”.

Mais les tractations sont laborieuses au Congrès socialiste de Reims, entre les proches du maire de Paris, ceux de la maire de Lille Martine Aubry, et ceux de Benoît Hamon. Trouver un chef pour la coalition anti-Royal est aussi un casse-tête. Le nom de Pierre Moscovici circule. Et le comble, c’est que le socialiste favori dans les sondages pour la présidentielle de 2012, c’est Dominique Strauss-Kahn, le patron du FMI.