DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Négociations sous égide de l'ONU en RDCongo

Vous lisez:

Négociations sous égide de l'ONU en RDCongo

Taille du texte Aa Aa

L’ancien président nigérian Olusegun Obasanjo est depuis hier en RDC afin d’y mener des consultations et tenter d’accorder les points de vue du président Kabila d’un côté, et du chef rebelle tutsi Laurent Nkunda. L‘émissaire onusien devait se rendre ce samedi dans le nord-Kivu pour rencontrer NKunda, dont les troupes stationnent aux entrées nord de Goma depuis deux semaines.

Pour le commissaire européen Louis Michel en tous cas, les choses sont claires: “Dans un pays démocratique, il y a pas place pour des groupes armés rebelles au ban de la légalité.” Il a été par ailleurs été reproché à la Monuc, la mission onusienne présente sur place, de ne pas être en mesure de protéger efficacement les civils des combats.

Louis Michel: “La pire des choses, ca serait de donner à penser aux opinions publiques notamment au Congo, qui souffre bien évidemment, que la MONUC serait au moins coupable de passivité. Elle n’est pas passive, mais son mandat est relativement limité et ses moyens sont limités, donc elle fait tout ce qu’elle peut avec les moyens qu’elle a et j’espère qu’un renforcement de la Monuc apporterait une réponse plus efficace”.

Des centaines de milliers de personnes ont été déplacées depuis la reprise des combats en août. Des ONG accusent les rebelles de graves exactions. Le Programme alimentaire mondial, quant à lui, est mobilisé… Une massive distribution de vivres se poursuivait ce samedi pour 12.000 déplacés de localités sous contrôle rebelle au nord de Goma.