DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La deuxième économie mondiale annonce à son tour son entrée en récession

Vous lisez:

La deuxième économie mondiale annonce à son tour son entrée en récession

Taille du texte Aa Aa

La Japon a rejoint lundi la zone euro dans son ensemble, mais aussi l’Allemagne, l’Italie, l’Irlande ou bien encore Hong-Kong , sur la liste des pays et des territoires déjà entrés en récession : le Produit intérieur brut japonais a diminué de 0,4% au troisième trimestre en rythme annuel après une chute vertigineuse de 3,7% d’avril à juin. Contraction également en rythme trimestriel : au troisième trimestre, l’activité de l‘économie a reculé de 0,1% par rapport au trimestre précédent qui affichait lui-même un repli de 0,9% par rapport aux trois premiers mois de l’année. “A la vue de ces résultats trimestriels, nous comprenons que l‘économie a poursuivi sa phase récessionniste, a affirmé le ministre Japonais de l’Economie Kaoru Yosano. Et si on regarde plus loin, comme l‘économie mondiale est censée ralentir pour l’instant, les mouvements à la baisse au Japon devraient continuer”.

La récession économique au Japon s’explique essentiellement par une forte diminution des investissements des entreprises qui agissent en prévision de l’aggravation de la crise mondiale et notamment d’un ralentissement de la demande aux Etats Unis : première destination des exportations japonaises. “L‘économie est la plus faible dans le secteur externe donc les exportations tirent la croissance vers le bas explique Naomi Fink, une analyste qui travaille pour le secteur bancaire. Il n’est pas souhaitable que le Japon endure une récession totale. Il peut, il doit avoir les moyens de soutenir la consommation par exemple”. Lundi, la bourse de Tokyo s’attendait à cette mauvaise nouvelle. Après une chute de près de 3% en début de séance, l’indice Nikkei a terminé en hausse de 0,7%, les amateurs de bonnes affaires étaient passés par là.