DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Pêche au thon rouge : les écologistes réclament un moratoire

Vous lisez:

Pêche au thon rouge : les écologistes réclament un moratoire

Taille du texte Aa Aa

Coutumière des coups médiatiques, l’organisation écologiste Greenpeace y est allée de sa petite mise en scène en déversant cinq tonnes de têtes de thon rouge devant le ministère français de l’Agriculture et de la Pêche ce lundi. Pour l’ensemble des écologistes, il n’y a plus d’autre solution que la fermeture pure et simple de la pêche au thon rouge. Cette espèce, très prisée pour la confection des sushis, est censée être protégée par des quotas. Mais en 2007, alors qu’ils étaient fixés à 29.500 tonnes, 61.000 tonnes ont été capturées.

Résultat : les pays membres de l’ICCAT, la Commission internationale pour la conservation des thonidés de l’Atlantique, sont au pied du mur. Réunis pour huit jours à Marrakech, ils vont tenter de se mettre d’accord sur une gestion plus rigoureuse. Peu de chances toutefois qu’ils aillent jusqu’au moratoire. En Europe, six pays pêchent le thon rouge, notamment la France et l’Espagne, et les professionnels se plaignent du manque de contrôle sur les flottes du Maghreb, de la Libye ou de la Turquie.