DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un groupe d'experts va examiner le prix de cession de Fortis à BNP Paribas

Vous lisez:

Un groupe d'experts va examiner le prix de cession de Fortis à BNP Paribas

Taille du texte Aa Aa

Ainsi en a décidé la juge du tribunal de commerce de Bruxelles en estimant recevable une partie du recours déposé par les avocats de milliers de petits actionnaires de Fortis. Ce recours demandait l’invalidation pure et simple de l’opération de cession des activités belges de Fortis à BNP Paribas.

Le 28 septembre dernier les gouvernements du Benelux injectent plus de 11 milliards d’euros dans Fortis avant de décider une semaine plus tard son démantèlement : l’Etat néerlandais rachetant 100% des activités du groupe aux Pays-Bas et la banque française BNP Paribas la majorité des activités du groupe en Belgique et au Luxembourg.
Les actionnaires de Fortis contestent l’opération, estimant que le groupe a été bradé et qu’ils auraient dû être concertés. La valeur de l’action Fortis est passée de 20 euros il y a un an à 80 centimes. “Nous n’avons pas la possibilité de règler le problème nous-mêmes alors… il faut nous en remettre à des gens plus compétents que nous, affirme ce citoyen belge.” “Le premier ministre a mis de l’argent pour soutenir la banque, et bien qu’on continue dans l’affaire et pas faire le contraire, affirme cette autre”.

Avant la crise des subprimes, les problèmes de Fortis ont commencé avec l’achat de la banque néerlandaise ABN Amro. “Ce sont les actionnaires de Fortis qui ont décidé ce rachat”, a fait remarquer récemment le premier ministre belge Yves Leterme.