DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un camouflet à l'anti-piraterie

Vous lisez:

Un camouflet à l'anti-piraterie

Taille du texte Aa Aa

Les hommes qui ont capturé dans l’Océan Indien le Sirius Star, un superpétrolier saoudien, ont convoyé leur prise jusqu‘à l’un de leurs repaires, Harardere, où il est désormais ancré. Déclenchant la colère du ministre saoudien des affaires étrangères : “cet acte outrageant des pirates va uniquement renforcer la volonté des pays de tout faire pour combattre la piraterie, a déclaré le prince Saud al-Faisal. La piraterie concerne tout le monde. comme le terrorisme, c’est une maladie qu’il faut éradiquer.”

Les pirates, originaires de Mogadiscio, sont sortis en mer il y a dix jours avec trois vedettes rapides. Hier, à 800 km de Mombasa au Kenya, ils ont attaqué le bateau, un géant long de 330 mètres. A son bord, un trésor, deux millions de baril de brut, valeur : 100 millions de dollars, que même les navires de l’Otan n’ont pas pu protéger : “Nos bateaux sont quelquefois intervenus, explique James Appathurai, porte-parole de l’Otan. Parfois après avoir essuyé des tirs, ils ont utilisé la force. Alors, auraient-ils fait quelque chose s’ils avaient été présents cette fois ? Ce n’est pas impossible. La seule chose pour laquelle ils n’ont pas de mandat, c’est monter sur un bateau qui a déjà été détourné.”

Ce coup de maître des pirates est de bien mauvaise augure pour la force anti-piraterie de l’Union européenne qui doit être déployée dans la zone en décembre.