DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le juge Garzon renonce à enquêter sur les milliers de disparus de la guerre civile espagnole

Vous lisez:

Le juge Garzon renonce à enquêter sur les milliers de disparus de la guerre civile espagnole

Taille du texte Aa Aa

Le magistrat de l’Audience nationale, a suivi l’avis de sa juridiction pénale, la plus haute de la justice espagnole qui avait ordonné la suspension de l’enquête il y a dix jours. Il s’est dessaisi au profit des tribunaux locaux dont la compétence s’exerce sur les faits d’enlèvements illégaux.

Ouverte en octobre, l’enquête du juge Baltasar Garzon avait suscité l’hostilité de la droite conservatrice et du parquet qui considéraient que les crimes franquistes étaient couverts par la loi d’amnistie votée en 1977, deux ans après la mort de Franco.

Garzon estimait que le sort de quelque 100.000 disparus jetés dans des fosses communes, parmi lesquels le poète andalou Federico Garcia Lorca, relevait du crime contre l’humanité.

Une association représentant les familles des victimes a fait part de sa déception tout en promettant de poursuivre son combat.

Des centaines de milliers de personnes ont été tuées lors de la guerre civile espagnole entre 1936 et 1939. Des associations de défense des droits de l’homme évaluent le nombre de disparus à 130 000 personnes.