DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les géants de Détroit appellent les pouvoirs publics au secours

Vous lisez:

Les géants de Détroit appellent les pouvoirs publics au secours

Taille du texte Aa Aa

A Washington, les patrons de General Motors, Ford et Chrysler ont tenté de convaincre le Sénat de leur accorder un crédit de 25 milliards de dollars pour surmonter la crise. Une somme qui vient s’ajouter à 25 autres milliards de dollars, prévus pour la production de véhicules plus économes en carburant. Le PDG de Chrysler, comme les autres, a agité l‘épouvantail de la faillite : “Nous demandons de l’aide pour une raison : il faut s’atteler à la récession qui frappe l’industrie automobile dévastée par la crise financière. Depuis, l’Américain moyen ne peut simplement plus acheter ou louer une voiture.”

Argument principal des constructeurs automobiles : la faillite pourrait créer un effondrement généralisé de l‘économie américaine. Elle mettra en péril les emplois directs, les fournisseurs, ou encore le financement des prestations sociales. Le Congrès américain, réticent à apporter l’aide de 25 milliards de dollars, réclame qu’elle soit entourée de conditions très strictes. En Europe, les constructeurs automobiles réclament de leur côté un soutien de 40 milliards d’euros.